BEGIN:VCALENDAR VERSION:2.0 PRODID:-//Historical Network Research - ECPv5.1.2.1//NONSGML v1.0//EN CALSCALE:GREGORIAN METHOD:PUBLISH X-WR-CALNAME:Historical Network Research X-ORIGINAL-URL:http://historicalnetworkresearch.org X-WR-CALDESC:Events for Historical Network Research BEGIN:VTIMEZONE TZID:UTC BEGIN:STANDARD TZOFFSETFROM:+0000 TZOFFSETTO:+0000 TZNAME:UTC DTSTART:20200101T000000 END:STANDARD END:VTIMEZONE BEGIN:VEVENT DTSTART;VALUE=DATE:20200905 DTEND;VALUE=DATE:20200913 DTSTAMP:20200804T101701 CREATED:20200120T163904Z LAST-MODIFIED:20200120T163904Z UID:70398-1599264000-1599955199@historicalnetworkresearch.org SUMMARY:Summer school complex networks DESCRIPTION:\nWe are calling for applications from students and young researchers in Network Science for the 7th edition of the Mediterranean School of Complex Networks\, which will take place in Salina (Italy)\, 5-12 Sep 2020. \nEarly applications are expected before 31 March 2020 (no payment required at this step). Seats are limited to 50 attendants. \nSince its first edition in 2014\, our School trained more than 230 early-career researchers in Network Science from 4 continents. All details about previous editions\, location\, important dates and travel are available at the official website: http://mediterraneanschoolcomplex.net/\nYou might also want to watch the School teaser: Mediterranean School of Complex Networks \nPlease\, note that for the youngest researchers (no more than two years from their PhD completion) who are members of the Complex Systems Society\, we will grant up to two scholarships covering the registration fee. \nWe kindly ask you to circulate this call among your peers\, students and other potentially interested applicants. \nBest wishes\,\nManlio De Domenico & Alex Arenas\nMSCX Directors \n\n URL:http://historicalnetworkresearch.org/event/summer-school-complex-networks/ LOCATION:Salina END:VEVENT BEGIN:VEVENT DTSTART;VALUE=DATE:20200924 DTEND;VALUE=DATE:20200926 DTSTAMP:20200804T101701 CREATED:20200204T103529Z LAST-MODIFIED:20200204T103612Z UID:70411-1600905600-1601078399@historicalnetworkresearch.org SUMMARY:The Connected Past\, September 24-25\, Aarhus University DESCRIPTION:\nWe are delighted to announce the next connected past conference (networks and complexity in archaeology and history)\, which will take place in Aarhus Denmark on 24-25 September. The call for papers is open now until 15 March. Please feel free to circulate the below call for papers in your networks.\n\n\n\nCALL FOR PAPERS\n\nThe Connected Past 2020: Artefactual Intelligence\n\nSeptember 24-25\, Aarhus University\n\n\n\nAbstracts (max. 250 words) should be sent to connectedpast2020@gmail.com\n\nDeadline: March\, 15th 2020*\n\nPlease include your name\, affiliation\, and your choice of session format (20 minute thematic presentation or 10 minute work-in-progress presentation)\n\n*The scientific committee will seek to communicate its decision before mid-April 2020\n\n\n\n\n\nOur keynote speakers are Marcia-Anne Dobres on agency in archaeology and Juan Barceló on Artificial Intelligence in archaeology.\n\n\n\nComputational models used by archaeologists are becoming increasingly complex. We create and tackle ever larger datasets\, include more parameters and make machines learn by themselves. Recent approaches to network theory in archaeology\, and the historical sciences more generally\, have embraced agents\, agency and practice theory. But where does this leave objects? Since the earliest days of the discipline\, objects have been at the core of the archaeologist’s enquiry. However\, until recently\, objects were left heavily undertheorised. With the advance of object-related theories\, such as ANT or the New Materialism approaches\, agency is extended not just to humans but to the objects and materials they handle as well. Does this mean that digital archaeologists and historians are to move from Artificial Intelligence to Artifactual Intelligence? And if so\, how?\n\nBeing a community of scholars interested in recent theoretical and methodological innovations in archaeology and the historical sciences\, the Connected Past Conference provides a forum for presenting and discussing ongoing work on the intersection between archaeology\,  history\, digital approaches and theory. The conference will be preceded by a two-day practical workshop (limited capacity\, open call for participants to follow soon).\n\nThis year’s conference focuses specifically on the topic of artefacts\, human and material agency\, artificial and artefactual intelligence and their place within archaeological and historical network studies. In addition\, we also welcome presentations on any topic related to archaeological or historical network research and complexity science.\n\nWe invite abstracts for 20-minute presentations on these and related topics for consideration to the scientific committee. In addition\, there will be a session on general topics related to network science in archaeology and the historical sciences. We equally welcome abstracts for 10-minute presentations on work-in-progress.\n\nConference organisers:\n\nLieve Donnellan\nRubina Raja\nSøren Sindbæk\nTom Brughmans\n\nGet in touch!\n\nEmail: connectedpast2020@gmail.com\n\nWebsite: https://connectedpast.net\n\nTwitter: #TCPAarhus\n\n URL:http://historicalnetworkresearch.org/event/the-connected-past-september-24-25-aarhus-university/ LOCATION:Aarhus END:VEVENT BEGIN:VEVENT DTSTART;VALUE=DATE:20201021 DTEND;VALUE=DATE:20201023 DTSTAMP:20200804T101701 CREATED:20200311T094648Z LAST-MODIFIED:20200311T094648Z UID:70449-1603238400-1603411199@historicalnetworkresearch.org SUMMARY:La sixième rencontre du groupe Res-Hist (Réseaux & Histoire) “Réseaux bipartis en histoire” DESCRIPTION:Workshop\nCréé en 2013\, le groupe Res-Hist est un collectif destiné à favoriser les échanges scientifiques autour des réseaux en histoire. Il organise des rencontres qui réunissent\, autour d’une thématique donnée\, les chercheur·se·s qui mettent en Å“uvre des analyses de réseaux dans leurs travaux\, quels que soient les périodes étudiées\, les objets d’analyse\, l’état d’avancement des travaux ou le niveau d’études. Ces rencontres ont permis à des spécialistes venus de différents horizons de se rencontrer et d’échanger\, à la fois en termes épistémologiques\, méthodologiques et techniques. \nDans le sillage des précédentes rencontres qui se sont tenues à Nice (en 2013 puis en 2016)\, Toulouse (2014)\, Paris (2015) et Rennes (2019)\, nous organisons la sixième rencontre du groupe Res-Hist les 21 et 22 octobre 2020 à l’Université Aix-Marseille\, en partenariat avec le projet ERC ENP-China. Notre initiative est également soutenue par le GDR Analyse de réseaux en Sciences humaines et sociales. Nous proposons que les contributeurs et contributrices de ces journées discutent de la thématique suivante : « Réseaux bipartis en histoire ». \nLes travaux qui mettent en Å“uvre l’analyse de réseau sur des sources et des objets historiques ont longtemps porté\, et portent encore dans leur grande majorité\, sur des réseaux dits unipartis ou unimodaux\, c’est-à-dire que les liens ne concernent qu’un seul type d’acteur (souvent\, seulement des personnes physiques). Or les sources font apparaître des liens entre une grande variété d’entités (individus\, organisations\, lieux\, événements\, objets matériels ou culturels\, etc.) qu’il est souvent intéressant d’étudier pour elles-mêmes\, sans immédiatement essayer de les transformer en un réseau uniparti. Si les réseaux bipartis sont restés en retrait dans les travaux publiés jusqu’ici\, c’est d’abord parce qu’ils apparaissent plus difficiles à étudier ; en effet\, les principales techniques d’analyse et les algorithmes de visualisation ont été développés pour des réseaux unipartis. \nNéanmoins\, depuis une vingtaine d’années\, les études empiriques donnant lieu à des réseaux bipartis se sont multipliées sur des sujets très variés\, comme la présence de dirigeants à des conseils d’administration (corporate interlocks)\, les rôles d’acteurs dans des films\, la participation de scientifiques à des colloques ou la co-publication dans des revues. En parallèle\, les méthodes permettant d’analyser directement les réseaux bimodaux ont connu des progrès significatifs. Ce renouvellement appelle un effort de clarification et une réflexion critique autour de ces méthodes et de leur pertinence même pour l’analyse historique. C’est précisément le but de cette sixième rencontre que de faire dialoguer des chercheur·se·s qui mobilisent\, dans des perspectives variées\, les réseaux bimodaux. \nDans cette optique\, nous invitons à proposer des contributions qui étudient des réseaux bipartis en s’interrogeant sur les enjeux méthodologiques qu’ils soulèvent – qu’ils concernent l’extraction de l’information dans les sources\, la structuration des données\, ou les techniques d’analyse et de visualisation (relevant de l’analyse de réseau ou d’autres méthodes). \nSelon la formule consacrée lors des précédentes journées Res-Hist\, les intervenant.e.s fourniront un texte (déjà publié ou non) qui sera mis en ligne à l’avance et présenteront leurs propos oralement en 20 minutes maximum\, qui seront suivies par 30 minutes de débat et d’échange avec la salle. Des présentations par des invité.e.s et des ateliers de formation à l’analyse de réseaux et à ses logiciels seront également proposés avant les rencontres. \nLes propositions de communication\, d’une longueur d’une page (500 à 1000 mots env.) et accompagnées des nom\, statut\, affiliation et adresse mail\, devront être adressées avant le 15 mai 2020 par courriel à Cécile Armand (cecile.armand@gmail.com) et à Christian Henriot (christian.r.henriot@gmail.com). Elles devront présenter brièvement le contexte de la recherche\, les sources et les données utilisées\, la méthode proposée et les résultats attendus. \nLe résultat de la sélection sera communiqué à la fin du mois de juin 2020\, après examen par le conseil scientifique. Les textes présentés seront fournis avant le 15 septembre 2020. \nPour les intervenant.e.s l’organisation prendra en charge une à deux nuitées et les repas au cours de la rencontre. Les frais de transport sont à la charge des intervenant.e.s ou de leur laboratoire.\nCette initiative est possible grâce au soutien de l’ERC ENP-China (AMU)\, de l’Irasia (AMU)\, du laboratoire TELEMME (AMU)\, d’AMU (ALLSH) et du GDR CNRS Analyse de réseaux en SHS. \nDates à retenir : \n\n15 mai 2020 : envoi des propositions\nFin juin 2020 : résultats\n15 septembre : envoi des articles finalisés pour mise en ligne\n21-22 octobre : 6e rencontres Res-Hist à Aix-Marseille Université\n\nLes rencontres Res-Hist se dérouleront du 21 octobre (après-midi) au 22 octobre (soir). Elles seront précédées de deux journées d’initiation à l’analyse de réseaux les 19-21 octobre 2020 à Aix-en-Provence (voir les détails ci-dessous et l’appel ci-joint). \nComité scientifique \nLaurent Beauguitte (CNRS-GDR Analyse de réseaux en SHS)\nPierre-Yves Beaurepaire (Université Côte d’Azur\, CMMC)\nFrancesco Beretta (CNRS\, LARHRA)\nClaire Bidart (CNRS\, LEST)\nPierre Gervais (Université Paris 3\, CREW)\nClaire Lemercier (CNRS-Sciences Po Paris)\nSylvia Marzagalli (Université Côte d’Azur\, CMMC) \nComité d’organisation \nCécile Armand\, Université Aix-Marseille (IrAsia)\nXavier Daumalin\, Université Aix-Marseille (TELEMME)\nJulien Dubouloz\, Université Aix-Marseille (Centre Camille Julian)\nChristian Henriot\, Université Aix-Marseille (IrAsia) \nInitiation (gratuite) à l’analyse de réseaux (19-21 octobre) \nCette formation est proposée par le groupement de recherche Analyse de réseaux en SHS\, en collaboration avec le groupe Réseaux et Histoire. Elle se déroulera sur deux jours : elle débutera le 19 octobre après-midi et se terminera le 21 octobre à midi. \nCette formation s’adresse à toute personne engagée dans une démarche de recherche en SHS et souhaitant s’initier à l’analyse de réseaux (doctorant.e.s\, IE\, IR\, MCF\, etc.). Aucun prérequis n’est attendu. \nLa formation est gratuite ; le transport\, l’hébergement et les repas des participant.e.s ne sont pas pris en charge. Le nombre de participant.e.s est limité à 20. \n\nDate limite d’envoi des candidatures (2 pages comprenant un cv court et une lettre de motivation) : 31 mai 2020.\nDate d’envoi des réponses aux candidat.e.s : 30 juin 2020\n\n  \nTraining\nEn lien avec les sixièmes rencontres Res-Hist qui se tiendront à Aix-en-Provence les 21-22 octobre 2020\, le groupement de recherche Analyse de réseaux en SHS\, en collaboration avec le groupe Réseaux et Histoire\, organise deux journées de formation à Aix-en-Provence les 19-21 octobre 2020. Cette formation débutera le 19 octobre après-midi et se terminera le 21 octobre à midi.Elle s’adresse à toute personne engagée dans une démarche de recherche en SHS et souhaitant s’initier à l’analyse de réseaux (doctorant.e.s\, IE\, IR\, MCF\, etc.). Aucun prérequis n’est attendu.La formation est gratuite ; le transport\, l’hébergement et les repas des participant.e.s ne sont pas pris en charge. Le nombre de participant.e.s est limité à 20.Date limite d’envoi des candidatures (2 pages comprenant un cv court et une lettre de motivation) : 31 mai 2020.Date d’envoi des réponses aux candidat.e.s : 30 juin 2020 \n URL:http://historicalnetworkresearch.org/event/la-sixieme-rencontre-du-groupe-res-hist-reseaux-histoire-reseaux-bipartis-en-histoire/ LOCATION:Aix-en-Provence END:VEVENT END:VCALENDAR